Une journée bien chargée. (copié-collé du 05/02/2007)

Publié le par Milly

Ce matin, debout de bonne heure, (enfin presque) et ensuite direction l’hôpital. Une fois arrivée là-bas, l’ancien problême est de retour, où trouver une place pour se garer?

Les gentils architectes qui ont construit ce bel hôpital ont eu l’intelligence de ne prévoir que 61 places alors qu’il en faudrait une bonne grosse centaine!! Bon, une fois ce problême réglé, les papiers fait, le bilan aussi, nous avons attendus jusqu’à 14h40 pour pouvoir apercevoir le bout du nez de l’interne, la pauvre était trop débordé, elle était seule pour tout faire ce matin.

Alors, verdict: mon pauvre petit amour, tu as une grosse aplasie, tu es au plus bas, jamais tes globules n’ont été aussi peu nombreux. Il faut que je te surveille de près, température deux fois par jour comme d’habitude mais aussi si des bleus apparaissaient, des saignements de ton petit nez ou dans ta bouche, enfin même si je sais la procédure quand c’est pour de vrai, c’est un peu angoissant sur le coup.

Cette semaine, on va rester tout les deux, pas de visites, sinon avec le masque, on fera peut-être une balade en plein air loin de tout ces microbes qui se promènent ces temps-ci, et on ira peut-être voir papy et mamy demain après-midi.

Pour la chimio que l’on devait faire vendredi en hôpital de jour, elle a été repoussée à lundi parce que tu seras encore trop bas mon bébé, donc on ne va pas aller faire un bilan pour rien. Très certainement que lundi ce ne era pas encore bon, plus que Lorraine pense que tu vas continuer à baisser en fin de semaine.

Malgré ton bilan très bas, tu es en forme mon loulou, tu es un bébé costaud et maman est très fier de toi, tu joues, tu crapahutes, tu fais plein de progrés (ce matin, tu as encore poussé sur tes jambes pendant 3 secondes) alors que tu es à plat. Tu m’impressionnes vraiment beaucoup mon coeur, je me demande où est-ce que tu puises toute cette force? Parfois, tu me fais beaucoup penser à ton papy (mon papa), toujours souriant et fort même devant la maladie et les épreuves, vous avez tout les deux cette joie de vivre toute rayonnante qui donne envie de se battre encore plus fort. Et ton papy tout comme toi avait toujours un peu d’énergie cachée dans un coin pour accomplir une chose qui nous surprenait. De là haut, tout comme moi, il doit être super fier de son petit-fils. Je t’aime mon bébé Noa.

 

A 15h, on est sortit et je t’ai emmené chez papy parce que j’avais rendez-vous chez le dentiste à 15h20, on s’est dépêché et maman est arrivée qu’un tout petit peu en retard. Le quart d’heure qui a suivi a été très sympa, maintenant j’ai plein de médicaments à prendre et j’espère que cette vilaine dent de sagesse va se tenir tranquille parce que monsieur le dentiste voudrait me l’arracher et moi je n’y tiens pas trop.

Ensuite, pharmacie et je suis revenue te chercher et tu étais tout heureux quand tu m’as entendue. Tu as été un amour avec papy, il a même dit qu’il te garderait bien toute la journée!! Tu n’as pas vue mamy, elle était au boulot et elle était toute jalouse que papy t’ai eu pour lui tout seul!!!

 

En tout cas, ta petite mamy est un ange, merci merci de m’avoir pris mon rendez-vous, je n’en pouvais plus et merci papy d’avoir garder mon petit bout d’amour.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article