Aller-retour (copié-collé du 23/10/2006)

Publié le par Milly

La chimio ne sera pas pour aujourd’hui mon petit Loulou. Nous avons dû rentrés à la maison parce que ton bilan sanguin n’est pas bon. C’est la 1ère fois que cela nous arrive en 5 mois de traitement. Il faudra y revenir jeudi pour faire un nouveau bilan et j’espère que ce sera bon. Je ne peux m’empêcher de penser que la tumeur peut gagner du terrain tant que nous attendons que tes petits globules remontent. C’est certainement une idée bête mais cette pensée ne me quitte pas. Toi, mon amour, en revanche, tu es content. Du haut de tes presque 11 mois, tu as tout de suite compris que l’on rentrait à la maison. Tu n’as pas arrêter de gazouiller dans la voiture et après avoir manger, tu t’es endormi paisiblement avec un beau sourire derrière ta tétine. Cette aplasie me rappelle que demain c’est un triste anniversaire; cela fera 5 mois que nous savons que tu es malade, 5 mois que le ciel m’est tombé sur la tête. Plus d’une fois ce jour-là, j’ai pensé ne pas survivre et aujourd’hui, nous sommes là, plus costaud qu’on aurait pensé l’être! Je suis surtout plus forte de savoir que la vie est précieuse mon ange et que si tu es avec moi, je pourrais tout traverser, le bonheur comme les épreuves. Aujourd’hui, c’en est une nouvelle; ta 1ère aplasie, même si je savais que ça arriverais tôt ou tard et que c’est quasi obligé, ça me rappelle les ravages que causent la chimio dans ton petit corps de bébé. Je sais que nous n’avons pas le choix; que c’est la seule arme que nous ayons pour nous battre contre cette tumeur, pour qu’elle ne t’empêche pas de voir les couleurs de la vie parce que malgrès tout, nous sommes heureux mon bébé, toi qui a le don de faire sourire tout ceux qui t’approchent et qui a même su faire fondre le coeur de ton tonton David et que dire de l’amour que te portent Mamie et Papy!! Oui mon ange, nous sommes souvent heureux quand nous sommes réunis autour de toi et je sais que toi aussi tu l’es. Il suffit de regarder ta frimousse et de te voir nous sourire pour le savoir. Je t’aime mon petit garçon, du plus profond de mon coeur.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article